Itinéraire 2010: La Turquie

20 jours en juin 2010

 

Après une pause de quatre ans sans voyager à l'étranger hormis les États-Unis ou l'Ontario, il était plus que temps de repartir. Bien que la Turquie n'était pas dans le haut de la "liste", ce fut tout de même la destination choisie. Les voies du voyages sont impénétrables. Et plus je me renseignais, plus j'avais hâte de découvrir ce pays. Avec énormément de variété, mais aussi de distance d'un point à un autre, choisir l'itinéraire ne fut pas facile et, fidèle à mes habitudes, l'itinéraire a, de toute façon, changé en cours de voyage.

Parti à la fin mai, je me suis arrêté 8 jours en France pour y visiter des amis à Nantes, Lyon et Paris. À Paris, j'ai alors rejoins ma copine le 6 juin à Charles-de-Gaulle pour prendre un vol vers Istanbul. 20 jours plus tard, c'était le retour à Montréal après avoir traversé une bonne partie du pays en train et en autobus et nous être arrêté 4-5 fois.

Istanbul évidemment s'imposait. Parce que j'y arrivais bien sûr, mais cette ville a tant à offrir, tant d'Histoire, cette ville à cheval sur deux continents, géographiquement et culturellement. Avoir la chance dès la première journée de pouvoir assister à une prière dans la célèbre Mosquée Bleue. Se perdre dans le Grand Bazar, sentir et goûter dans le bazar égyptien, partager le thé, prendre une journée à découvrir le palais de Topkapi et enfin, joie des joies, entrer dans Sainte-Sophie, la magnifique.

Vint ensuite un train qui devait prendre 26 heures mais qui mit finalement 32 heures pour rejoindre Malatya, plus dans l'est du pays. J'avais cette envie d'aller vers l'est mais surtout, de prendre un long train. Malatya, petite ville tranquille avec la campagne autour. Avec son marché de fruits emplis d'abricots, partout des gens qui offrent des abricots, le marché du métal également et ce très charmant canal qui défile au milieu d'un boulevard où s'alignent des terrasses.

Aller à Malatya présentait aussi l'intérêt d'être le point de départ d'excursion de deux jours vers le Mont Nemrut, un monument funéraire érigé par un roi mégalo il y a plus de 2000 ans au sommet d'une montagne. Grandes statues, magnifique coucher ET lever de soleil et, entre les deux, une nuit dans un des hotels les plus isolés qu'il m'ait été donné de voir.

Autobus (très classe) vers la Cappadoce et ses paysages lunaires. Dodo dans le village de Göreme, notre pied à terre pour explorer les environs pendant 5 jours. Le musée de Göreme avec plusieurs églises troglodytes datant du IVe ou Ve siècle. Randonnée à pied ou balade à cheval dans des paysages hallucinants, visite en excursion de la vallée d'Ilhara et de la ville souterraine de Derinkuyu. Enfin, visite du village d'Avanos et de quelques uns de ses nombreux potiers.

Re-Bus vers Pergame. Lieu d'une ancienne ville grecque. Visite des ruines du célèbre Asclépéion de Pergame, et de l'Acropole.

Enfin, retour vers Istanbul pour y apprécier encore les décors et faire des emplettes au Grand Bazar. Le 25 juin, nous rentrions à Montréal, intéressé à découvrir d'autres régions de ce grand pays où le clash des cultures se sent bien, mais semble fusionné en un tout bien turque. L'est de ce pays m'appellera tôt ou tard...